ImprimerEnvoyer par e-mail
Démarrée le 26 Mars dernier sous le haut patronage du Gouvernement, à travers le Ministère du Commerce, la Foire Internationale de Conakry (FIC) se tient sur l’esplanade du Palais du Peuple. Pour sa septième édition, en dépit d’un climat sanitaire morose, la FIC suscite toujours autant d’intérêt. 
Cette année, crise sanitaire oblige, des dispositifs de lavage des mains sont installés à chaque entrée. Des agents de sécurité munis de thermo-flashs contrôlent la température de tous les visiteurs avant d’accéder dans l’enceinte de la foire.  Sur l’esplanade, l’enthousiasme et l’excitation sont notables. Des groupes de jeunes ravis du spectacle défilent dans tous les sens : discussions sous l’écran géant diffusant de la pub en continu, des cris de joie ; bref le scénario idéal pour se détendre et passer un moment agréable. Les stands d’exposition-vente sont séparés  par des allées réservées aux visiteurs et curieux qui peuvent alors passer d’un comptoir à l’autre. Passant en revue les gammes de produits et services proposés par les différentes entreprises et particuliers, chaque stand est habillé aux couleurs ou logo de la marque de l’entreprise qu’il représente. La foire offre un large choix de produit : tout y passe, des boissons rafraichissantes  aux marques de téléphones mobiles en passant par l’ameublement, la médication traditionnelle, la restauration de proximité, la banque et bien d’autres. La foire est vraiment un espace moteur d’échanges.
Rencontré dans les locaux du Centre International d’Echanges et de Promotion des Exportations (CIEPEX), Monsieur Mamadou SANO, directeur général du CIEPEX, se veut optimiste et dresse un bilan en demi-teinte d’un évènement qui devrait rassembler autour de 250 000 personnes. Malgré la présence de l’épidémie à virus Ebola, la mobilisation a été grandiose, certes moindre comparée aux éditions précédentes. A la question de savoir quelles sont les mesures prises par le CIEPEX afin d’éviter la propagation du virus Ebola, il cite les points suivants :
· L’équipement en kits de lavage de mains
· L’appel à des professionnels tels que le Comité National de Lutte contre Ebola (CNLE), l’UNICEF à travers une organisation de scouts volontaires composé d’une centaine de jeunes
· L’installation de toilettes mobiles
·La mise en place de 02 cordons sanitaires, l’un à l’entrée des véhicules et l’autre à l’entrée des piétons
· La mise en place de 02 postes de contrôle sanitaire
· L’installation de stands dédiés aux organismes internationaux qui assistent la Guinée dans la lutte contre le virus Ebola tels que la Croix rouge et Plan Guinée. Ces stands ont été positionnés dans des endroits stratégiques.
Lors de cette énième édition de la Foire Internationale de Conakry, il faut noter la présence d’entreprises issues de pays tels que : le Mali, le Sénégal, le Maroc, le Burkina Faso, le Niger et le Bénin.