ImprimerEnvoyer par e-mail

est réalisé par la Banque Mondiale chaque année et détermine les pays les plus propices aux affaires. En effet, Les économies sont classées de 1 à 189 par rapport à la facilité d'y faire des affaires. Une note plus élevée indique un environnement réglementaire des affaires plus favorable à la création et au développement d'entreprises locales.
La Guinée étant toujours au bas du classement, en 2012, le Gouvernement décide de remédier au problème en nommant un Comité de Pilotage du Programme de Réforme pour l’Amélioration du Climats des Affaires avec à sa tête Monsieur Madi Kaba Camara, Conseiller du Président pour les questions économiques et financières. Il est composé de 30 membres et d’un comité technique assuré par l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP). Le comité Ad Hoc est chargé de l’amélioration de la position du pays dans le rapport.
A cette effet, 10 indicateurs de performance ont été identifiés afin d’améliorer le score de la Guinée tels que :
1.       La création d’entreprise
2.       L’octroi de permis de construire
3.       Le raccordement à l'électricité
4.       Le transfert de propriété
5.       L’obtention de prêts
6.       La protection des investisseurs
7.       Les paiements d’impôts
8.       Le commerce transfrontalier
9.       L’exécution des contrats
10.   Le règlement de l'insolvabilité
Au cours de ces deux dernières années, nombreuses ont été les réformes engagées afin de conduire à cette amélioration notamment l’octroi de permis de construire, le raccordement à l’électricité, le transfert de propriété et le commerce transfrontalier.
En 2014, grâce aux efforts conjoints du Gouvernement, des membres du Comité de pilotage et du comité technique, la Guinée a enregistré son meilleur score dans le classement allant du 175ème au 169ème rang. La Guinée figure parmi les 20 pays ayant le plus progressé dans le classement Doing Business.
L’Agence de promotion des investissements privés (APIP) en tant qu’organe technique, coordonne les processus de réforme dans le cadre du programme Doing Business. A cet effet, l’APIP organise des réunions bimensuelles avec tout le membre du comité de pilotage afin de travailler en synergie.