Peche

ImprimerEnvoyer par e-mail
Présentation Sectorielle : Pêche
La Guinée dispose d’un important potentiel en ressources halieutiques (crevettes, poissons blancs, petits pélagiques) liées à un environnement marin très propice au développement de pêcheries.
La Guinée dispose d’une façade maritime de 300 km et un plateau continental de 56 000 km2 parmi les plus vastes de l’Afrique de l’Ouest s’étendant jusqu’à 80 milles marins des côtes. Le potentiel des terres où un contrôle de l’eau est possible est évalué à 520 000 ha dont 140 000 ha de terre en mangrove et arrière mangrove, 200 000 ha de plaines alluviales fluviales et la politique du gouvernement guinéen vise à accroître la contribution du secteur de la pêche, à la sécurité alimentaire ; créer de la valeur ajoutée et accroître la rente attachée aux ressources ; élargir et diversifier les opportunités d’emplois.
Pour atteindre ces objectifs, trois (3) axes stratégiques déterminent  les priorités :
Axe 1 : Renforcement des capacités institutionnelles et professionnelles ;
Axe 2 : Gestion durable des ressources aquatiques ;
Axe 3 : Valorisation des produits de la pêche et de l’aquaculture.
 
Situation actuelle
Le secteur de la pêche représente l’une des principales sources alimentaires de la population guinéenne, couvrant 40 % des besoins en protéines animales.
Le potentiel annuel exploitable est évalué entre 150 000 et 250 000 tonnes de poissons, toutes espèces confondues.
La mise en œuvre des axes stratégiques du gouvernement nécessite d’importants investissements avec un rôle prépondérant à jouer par le secteur privé.
 
Avantages concurrentiels
La Guinée dispose d’un grand potentiel halieutique à la fois maritime et continental, avec une importante variété d’espèces exploitables.
La pêche industrielle pour l’exportation, la consommation locale et la transformation reste d’un niveau très faible, offrant de nombreuses opportunités d’investissement à saisir dans un cadre de politique gouvernementale orientée sur plus d’ouvertures au secteur privé et le développement de partenariats public-privé gagnants. 
 
 Les Opportunités en Bref
Le secteur de la pêche est depuis longtemps considéré comme un moteur de la croissance en Guinée.
Le mode artisanal de l’activité reste une règle commune mais la pêche industrielle, qui est depuis de nombreuses années l’apanage des compagnies étrangères, connait une progression régulière et représente plus de 150 000 tonnes par an. La pêche artisanale maritime contribue également au développement de ce secteur avec 92 000 tonnes, la pêche fluviale représente près de 40 000 tonnes.
Le potentiel pour l’élevage des crevettes (crevetticulture) dans la zone littorale guinéenne est de l’ordre de 30 000 ha de domaines aménageables notamment dans la zone côtière entre Boké et Forécariah. D’importants investissements y sont déjà faits, mais restent faibles.
Plusieurs projets sont considérés pour accroitre la production. Ces projets reposent sur d’importants investissements privés pour moderniser les équipements, réhabiliter des sites, et en assurer une meilleure gestion, éventuellement privée.
Quelques projets clés :
  • Construction et équipement à Conakry (port de pêche de Téminétaye) de 10 établissements de traitement de produits frais répondant aux normes de qualité à Benty et à Koukoudé sur la base d’un partenariat public privé;
  • Construction d’une unité de traitement de poisson répondant aux normes de qualité ;
  • Construction de 5 centres de fumage améliorés répondant aux normes de qualité pour promouvoir l’exportation des produits fumés ;
  • Implantation d’une unité de fabrication d’emballages ;
  • Aménagement de 5 aires de séchage de 100 m2 dans cinq grands débarcadères le long du littoral. 

ImprimerEnvoyer par e-mail
Procédure spécifiques aux secteur de la Pêche

 

Contacts