Agriculture

L’agriculture guinéenne dispose d’importants atouts qui offrent de nombreuses possibilités d’accélération de la croissance et de création d’emplois durables. Ce potentiel présente la capacité à la fois d’assurer l’autosuffisance alimentaire de la population, de dégager des revenus d’exportation importants, notamment par le biais des cultures de rente et d’ouvrir la voie à des investissements rentables et à forte valeur ajoutée. Identifié comme un secteur de croissance prioritaire au même titre que ceux de l’énergie et des mines, l’agriculture a récemment amorcé une tendance à la diversification avec la relance de la culture du coton, et le développement de l’hévéa et des palmeraies.

Le Gouvernement a adopté depuis 2007 une Politique Nationale de Développement de l’Agriculture (PNDA). Son ambition est de développer, sur la base du Plan National d’Investissement Agricole et de sécurité Alimentaire (PNIASA), une agriculture moderne, durable, productive, et compétitive sur les marchés intracommunautaires et internationaux. Le secteur privé joue un rôle de premier plan pour l’atteinte de ces objectifs, notamment dans les domaines de l’approvisionnement, de la production, de la commercialisation et des offres de services agricoles.

Cliquer sur une région pour plus de détails:

La Guinée Maritime La Moyenne Guinée La Haute Guinée La Guinée Forestière

La diversité des conditions climatiques, les ressources hydrauliques et la fertilité des sols confèrent à la Guinée un avantage comparatif naturel dans la production d’une grande variété de produits. Le potentiel des terres, où un contrôle de l'eau est possible est également considérable. Il est évalué à 520 000 hectares (ha) dont 140 000 ha de la terre en mangrove et arrière mangrove, et 200 000 ha de plaines alluviales fluviales. Une superficie de 24,6 millions d'hectares, la Guinée a 6,2 millions d'hectares de terre arables, dont seulement le 50% sont exploités soit une superficie cultivée de 3,3 millions d'hectares (y compris jachères). Des 364 000 hectares de terres irrigables, seuls 30 200 hectares sont actuellement aménagées. 1 250 000 exploitants agricoles représentant environ 6,5 millions de personnes soit 55% de la population totale.

Documentation