TIC

Régulé par l’Agence de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT) depuis 2005, le secteur des télécommunications connait un fort dynamisme avec des investissements considérables et un nombre d’abonnés en pleine croissance. Néanmoins, de nombreux défis restent à relever.

Le Pays souhaite à terme interconnecter tous ses services administratifs notamment les services publics, parapublics et les institutions de l’Etat à travers le réseau métropolitain de Conakry réalisé sur une infrastructure à fibre optique.

Avec un taux de pénétration de 95,33 % de la téléphonie mobile, le nombre d’utilisateurs croît chaque année. La libre concurrence dans le marché et les nombreux investissements dans le secteur ont permis de vulgariser l’accès à la téléphonie mobile, ainsi, en 2016, l’on dénombrait 10 712 000 utilisateurs contre 9 750 000 utilisateurs en 2014.

L’évolution la plus remarquable est celle du nombre d’utilisateurs d’Internet passant de 2 147 000 utilisateurs en 2014 à 3 597 000 utilisateurs en 2016. Ces chiffres se justifient par la baisse des coûts d’accès à Internet à haut débit.

La mise en service du câble sous-marin à Fibre Optique a été effective courant 1er trimestre 2013 et il s’en est suivi le lancement de l’utilisation des capacités de Africa Coast to Europe (ACE) par les opérateurs et Fournisseurs d’Accès à Internet.

Ces dernières années, le secteur des télécommunications guinéennes a connu un développement rapide aussi bien sur le plan technologique qu'infrastructurel. Le secteur comprend quatre sociétés de téléphonie mobile (GSM) totalisant 11.1 millions d'abonnés en fin juin 2017, comparés à 4,3 millions en fin 2010.

Selon les données disponibles, le nombre d'utilisateurs internet est passé de 30 000 en fin 2010 à 2,4 millions en fin 2015; le pourcentage de la population ayant accès à l'internet aurait quadruplé depuis 2013 pour atteindre 32,2% en fin 2016.

La Guinée est un pays qui s’ouvre à l’ère de la modernité. Avec des investissements importants effectués dans le secteur durant cette dernière décennie, l’Etat veut user des moyens technologiques dans tous les secteurs d’activités. Le secteur privé n’est guère en reste, les chiffres de l’interconnexion prouvent à suffisante que le marché guinéen tend vers une expansion dans ce secteur. Les infrastructures de télécommunications réalisées où en cours de réalisation tels que l’atterrissement du câble sous-marin à fibre optique (ACE), la mise en place d’un réseau métropolitain dans la ville de Conakry, le projet de backbone national montrent un intérêt des pouvoirs publics dans ce secteur.